Nature de l'activité

Historiquement leader dans la mise au point et la fabrication de radars, la société Raytheon est un acteur global dans le développement et la fabrication de systèmes d'information et de l'électronique embarquée (bâtiments, missiles ...). Inventeur du « missile à tête chercheuse » avec les premiers radars embarqués, Raytheon a notamment commercialisé les systèmes de missiles Sparrow et Hawk.

 

Historique

Fondée en 1922 sous le nom d'American Appliance Company à Cambridge (Massachusetts) la société connaît son premier succès technologique avec un tube à hélium redresseur de courant : le Raytheon (« lumière des dieux ») qui lui donnera son nom. La société est dans les années 30 un acteur mondial majeur dans la fabrication de convertisseurs grâce notamment à l'acquisition en 1933 de l'équipementier en électricité et électronique Acme-Delta.

Dérivant de son tube à électrons naît au début de la seconde Guerre Mondiale le magnétron tube émettant des ondes qui trouve dans un premier temps une application directe dans la mise au point de radars. Ce qui permet aux alliées de gagner la bataille de l'Atlantique, passant du statut de chassés au statut de chasseurs. En 1947 le succès viendra de l'application de cette découverte à la commercialisation du four à micro-ondes.

Raytheon acquière en 1961 la société AC Cossor, fabricant de radars britannique qui avait développé pendant la seconde Guerre Mondiale le système de radars « Chain Home » couvrant des Shetlands aux Lands End.

En 1969 le système de navigation d'Apollo 11 sera de conception et fabrication Raytheon, à la même période Raytheon développe le missile Patriot dont la première version est produite en 1976.

La compagnie se renforce en 1997 avec l'acquisition de Hughes Defence et Texas Instruments.

 

Actionnariat

L'actionnariat de Raytheon est dispersé, seuls les porteurs de plus de 5% sont identifiés, les sociétés de gestion d'actifs BlackRock, Inc (8.04%) et Barrow, Hanley, Mewhinney & Strauss, LLC (5.26%).

 

Structure

Raytheon est organisée en 6 business unités correspondant à 6 métiers majeurs.

 

Stratégie

La stratégie affichée par Raytheon repose sur 4 axes :

  • Donner la priorité aux activités stratégiques en garantissant la qualité des technologies et services proposés.
  • L'objectif est de préserver et renforcer sa position sur ses quatre marchés clés :
  • Détection : Etendre le traditionnel RF/OE vers de nouveaux secteurs de croissance.
  • Effet des armes : Investir le champ des armes à énergie cinétique.
  • C3I: Accroitre sa présence sur le marché en s'appuyant sur ses solutions, technologies et produits qui sont de renommée mondiale ; développer le management des connaissances. (knowledge management)
  • Appui à la Mission : Se développer dans les secteurs du support produit, de l'ingénierie et la formation.
  • Mettre à profit son expérience de ces métiers centraux, mais aussi de la sécurité intérieure et de la cyber sécurité.
  • Développer le commerce international par l'élargissement de son champ d'action et la conquête des marchés en croissance.
  • Demeurer une entreprise attentive au client en mettant à profit sa culture de la performance, des relations et des solutions.

 

 

Chiffres clés

     

 

 

Principales productions

RADARS ET SENSEURS

Raytheon développe et fabrique des radars, des senseurs optroniques, et de l'électronique de pointe pour les systèmes navals, terrestres et aériens tels que :

Le radar du F-15, du F/A-18 ou du F-22 Raptor, le système de senseurs du drone Global Hawk, des pods d'aéronefs ATFLIRT (Advanced Targeting Forward-Looking Infrared), des radars de guerre électroniques ou encore les radars XBR du système de défense antimissiles de la Missile Defense Agency.

Radar XBR du programme Sea Based X-band radars(SBX)

SENSEURS DE SATELLITE

Souvent en synergie avec BoeingLockheed Martin Corporation ou Northrop Grumman, Raytheon participe aux équipements spaciaux. Ainsi le bloc senseurs du STSS (Space Tracking and Surveillance System) satellite de défense antimissile balistique est à sa charge.

SYSTEMES DE COMMUNICATION

Poste Universal Control System

Universal Control System (UCS) est un poste de pilotage de drone qui améliore l'efficacité de l'opérateur, lui donnant même la possibilité de contrôler plusieurs aéronefs.

Raytheon développe aussi des systèmes de communication militaires, logiciels, systèmes radio, applications métiers et participe à plusieurs programmes d'envergure : le réseau Navy-Marine Corps Intranet (NMCI), ECHELON ou le programme Joint Tactical Terminal (JTT).

SYSTEME DETECTEUR DE MATIERE RADIOACTIVE

En cohérence avec la volonté stratégique de conquérir le domaine de la sécurité intérieure, Raytheon s'est associé avec d'autres industriels pour développer le l'Advance Spectroscopic Portal (ASP), système qui permet aux services douaniers de détecte plus efficacement la présence de matière radioactive.

SEMI-CONDUCTEURS

Jusqu'en 2003 Raytheon a commercialisé une large gamme de circuits intégré et autres composants électroniques. Depuis 2003 ce département s'est spécialisé dans les semi-conducteurs radios à l'arséniure de gallium (GaAs) et travaille au développement des semi-conducteurs au nitrure de gallium pour les radars et radios de génération future.

DEFENSE ANTIMISSILES

Dans le cadre de la défense antimissiles Raytheon développe un intercepteur tiré depuis le sol (Ground Based Interceptor (GBI)) muni d'un propulseur et d'un missile cinétique exo atmosphérique (Exoatmospheric Kill Vehicle (EKV)) ainsi que plusieurs éléments radars critiques comme le Sea-Based X-Band Radar (SBX) et le Upgraded Early Warning Radars (UEWR).

MISSILES

Raytheon Participe au développement de missiles et systèmes de missiles parmi lesquels : Maverick, HARM, ACM (Advanced Cruise Missile), Joint Standoff Weapon, Sparrow, Sidewinder, AMRAAM, Tomahawk, Hawk, Patriot, Sea Sparrow, ESSM, et Small Tactical Munition.

SIMULATION DE HAUT NIVEAU TECHNOLOGIQUE

Raytheon produit et met en œuvre l'ABACUS (Advanced BAttlefield CompUter Simulation) ou Higher Formation Trainer (HFT) qui permet l'entrainement des PC et Etats-majors des petites unités comme des corps d'armée.

 

Sources

http://www.raytheon.com

Wikipédia

 

Date de mise à jour : 2010