Nature de l’activité

SilMach est une société de haute technologie pionnière dans la micromécanique MEMS sur silicium.

 

La société est spécialisée dans la conception et le développement de :

  • Micro-capteurs mécaniques sans énergie pour le contrôle de santé des structures.
  • Micro-moteurs et microsystèmes électrostatiques à haute résolution pour l'horlogerie et l'instrumentation scientifique.

Ses domaines d’activité sont :

  • Ingénierie - Bureaux d'études – Maquette.
  • Moyens d’acquisition et de mesures - capteurs et chaînes.
  • Pièces mécaniques et outillages.
  • Contrôle, mesures et essais.
  • Electricité, électrotechnique, électronique, informatique.
  • Energies thermique et électrique.
  • Fabrication et transformation des matériaux métalliques, plastiques, composites et textiles.
  • Conseil en technologie et R&D.
  • Tests et maintenance automatique, préventive, prédictive, corrective.

Les ingénieurs de SilMach maîtrisent un large éventail de compétences dans les domaines suivants : 

  • Modélisation et design de systèmes couplant des non linéarités mécaniques et électriques.
  • Conception et mise au point de procédés de fabrication aux échelles micrométrique et nanométrique.
  • Conception et fabrication de bancs d’essais.
  • Prototypage en salle blanche et micro usinage mécanique traditionnel.
  • Expertise de systèmes MEMS et/ ou NEMS.
  • Calcul de coûts de production et de coûts d’infrastructures industrielles…

Les technologies de rupture développées par SilMach s’adressent en particulier à des systèmes nomades. SilMach anticipe les technologies du futur en fusionnant l'énergie, la mécanique et l'électronique sur un même substrat de silicium.

 

Historique

2003 :

Lauréat du concours national de création d’entreprises de technologies innovantes du ministère de la Recherche. Le business plan de SilMach est l’un des 2 meilleurs dossiers au niveau national (sur 1437 candidatures). Le projet est labellisé avec une subvention de 400 000 €. L’entreprise est créée le 19 décembre 2003.

2004 :

Moins de 1 an après sa création, SilMach reçoit des mains de Nicolas Sarkozy, Ministre de l’Économie et des Finances, le Micron d’or du salon international des Microtechniques MICRONORA 2004. Cette distinction récompense les recherches dédiées à la mise au point d’une technologie de rupture pour la motorisation des montres à quartz. La montre à quartz motorisée par une puce de silicium dupliquée en très grande série est née.

2005 :

Lors du 46ème salon du Bourget, le prototype futuriste « Libellule » de SilMach est présenté à D. de Villepin, 1er ministre, ainsi qu’à M. Alliot-Marie, ministre de la Défense et Th. Breton, ministre de l’Économie et des Finances.

2006 :

Le 26 septembre, au salon MICRONORA 2006, Patrice Minotti, PDG de SilMach, présente les recherches de l’entreprise à Ch. Estrosi, ministre délégué à l’Aménagement du Territoire, en charge des pôles de compétitivité.

Le 7 novembre, les microtechnologies développées par SilMach pour le compte de la DGA sont présentées au Président de la République Jacques Chirac, en compagnie du ministre de la Défense et du DGA.

Le 14 décembre, les créateurs de SilMach reçoivent le prix Science et Défense 2005, dont le président du jury est le professeur Pierre-Louis Lions. Cette distinction, décernée par le ministre de la Défense, récompense les recherches exploratoires conduites par les lauréats dans le domaine de la bionique.

2010 :

Fort d'un portefeuille de brevet s'étendant alors à plus de 10 familles et soucieux de mener une politique cohérente en matière de protection de ses innovations, SilMach est lauréat du trophée régional de l'innovation 2010.

2014 :

La technologie ChronoMEMS est récompensée par le prix « Ingénieur Général CHANSON ».

Implantation

Installée à BESANCON (25), au cœur du technopôle microtechnique et scientifique TEMIS, elle est spécialisée dans le secteur des activités spécialisées, scientifiques et techniques diverses (code NAF ou APRE = 7490B).

 

Structure et organisation

SILMACH est une société anonyme à conseil d'administration en activité depuis 2003.

L'entreprise compte une dizaine d'ingénieurs et dispose d'un laboratoire de métrologie en interne.

 

Chiffres clés

 

Date de publication de l'exercice

31-12-2014

31-12-2013

Variation

Total du Bilan (Actif / Passif)

2 384 900 €

1 685 300 €

+41,51 %

- dont Capitaux propres

954 200 €

736 600 €

+29,54 %

Chiffre d'affaires

627 400 €

dont 150 000 € à l’export

498 000 €

+25,98 %

Résultat net (Bénéfice ou Perte)

53 400 €

23 300 €

+129,18 %

 

 

Chiffre d'affaires (bleu foncé) et Rentabilité d’exploitation (bleu clair)

 

Effectifs : Son effectif est compris entre 10 et 19 salariés.

 

Stratégie

SilMach SA se développe sur 2 axes stratégiques :

  • Le développement de technologies innovantes sur fonds propres avec pour objectif la cession de licences d’exploitation de brevets détenus et/ou codétenus par l’entreprise. SilMach détient quatre familles de brevets qui protègent ses innovations dans le domaine des platines de motorisation sur silicium. La société SilMach est par ailleurs codétentrice, avec la DGA, de trois familles de brevets protégeant la technologie « ChronoMems », une technologie dédiée au contrôle de santé des structures. SilMach SA développe ses technologies innovantes en partenariat avec l’EPFL - LAUSANNE (CH), le CEA, le CNRS et l’ONERA, dans le cadre de programmes subventionnés par le Ministère de la Recherche, l’ANR, OSEO ANVAR et des fonds européens.
  • La vente de services R&D au profit des donneurs d’ordres institutionnels et des grands groupes industriels. Ce deuxième axe de travail autofinance le développement des micro-technologies stratégiques de l’entreprise. En marge du secteur industriel, la société SilMach est mandatée sur des programmes de recherche exploratoires qui lui permettent d’anticiper les innovations de demain. Ainsi, la société explore avec une longueur d’avance les technologies qui, dans le futur, permettront l’émergence des machines bio inspirées. Ces technologies, appelées à « fusionner » des organes mécaniques passifs et actifs, des circuits électroniques, des senseurs et des micro-sources d’énergie au sein même de la matière, trouveront des applications dans une large diversité de produits. Le nanodrone « Libellule » de SilMach compte aujourd’hui dans le monde parmi les projets de recherche qui tirent le plus l’innovation dans le domaine de la bionique.

Principales productions

Micro-turbines à gaz sur silicium :

SilMach investigue une nouvelle génération de turbomachines miniatures sur substrat de silicium. Cette recherche amont, conduite en partenariat avec le Département d’Énergétique Fondamentale et Appliquée de l’ONERA et l’Université de Lodz (Pologne) pour le compte de la DGA, cible une gamme de puissance de quelques dizaines de Watts. Les applications industrielles ciblées sur le moyen/ long terme concernent l’alimentation électrique des appareils nomades et la propulsion des micro-drones.

Fusion des micro-nanotechnologies :

SilMach SA a une reconnaissance internationale pour ses recherches consacrées aux machines bio inspirées à base de micro-nanotechnologies MEMS. Le nanodrone « Libellule », créé pour le compte de la DGA, en est une illustration. Ce robot insecte mobilise quelques centaines de milliers de nanomuscles en silicium à la surface de ses ailes. La masse totale du système de propulsion à ailes battantes est de 20 milligrammes. Le robot « Libellule » équipé de ses batteries et de ses instruments de bord ne dépassera pas les 120 mg de son modèle biologique.

 

ChronoMEMS :

SilMach développe le ChronoMEMS, un dispositif assurant la détection et le comptage passif d’évènements mécaniques susceptibles d’altérer les structures par fatigue. Fabriqué sur substrat de silicium, le capteur fournit directement le nombre de dépassements d’un ou plusieurs seuils de contraintes prédéfinies susceptibles d’altérer les structures par fatigue. Fonctionnant sans batteries, il est robuste et insensible aux environnements électromagnétiques. Enfin, il est totalement fiable, l’historique demeurant affiché sur sa roue codeuse. Très compact, sans entretien, facile à poser et exploiter, il n’exige aucune opération de câblage tout en demeurant consultable en permanence par lecture directe ou à distance. Intégrés sur le système de pose rapide de travures (SPRAT), ChronoMEMS permet le suivi du potentiel d’utilisation des travures soumises à des contraintes fortes résultant d’exigences élevées.

 

Sources  

http://www.silmach.com

 

Date de création : novembre 2015